Le savon : une réaction chimique, ma foi assez simple

C’est aussi simple que préparer de la mayonnaise

Cher(e)s lecteurs, lectrices,
Voici venu le moment d'une explication technique simple sur la création du savon, vue par le chimiste amateur, ou le laborantin bricoleur

Le savon : une réaction chimique, ma foi assez simple.

En bref :
Corps gras + soude => savon + glycérol
Voilà, tout est dit ! Yapluka développer !

Car oui, il suffit d’émulsionner de l’huile dans une solution de soude caustique pour obtenir après « un certain temps », du bon savon et de la glycérine (ou glycérol), intimement mêlés. C’est aussi simple que préparer de la mayonnaise ..., presque aussi simple. (Mais la mayonnaise, c’est pour un autre blog…)

Certains mots ont leur importance :
« Il suffit » : En effet, on obtient un très bon savon (naturel, nettoyant, excellent pour la peau, ...) avec juste trois ingrédients : de la matière grasse, de l’eau et une substance caustique.

« Émulsion » : l’huile et l’eau ne se mélangent pas, tout le monde sait cela. Pour que la réaction chimique de saponification entre l’huile et la solution caustique se produise, il faut disperser l’huile sous forme de minuscules petits globules dans la solution aqueuse de soude. Un bon coup de « mixer plongeant », comme pour la mayonnaise.

« Solution caustique » : on dissout de la soude caustique (NaOH, pour un savon solide) ou de l’hydroxyde de potassium (KOH, pour un savon liquide) dans de l’eau.

« Un certain temps » : « Combien de temps met le fût du canon pour refroidir ? » Dans le cas présent, le plus gros de la réaction de saponification se fait en 48 heures, mais le processus sera complètement terminé après ... environ un mois ! Et interdiction d’essayer un savon avant ce délai, il pourrait être encore légèrement caustique.

« Intimement mêlés » : le processus de saponification à froid « SAF » produit du savon avec une certaine quantité de glycérine, autour des 7% de la masse du produit fini en fonction des huiles utilisées. Cette glycérine fait que le savon laisse un film protecteur sur la peau et ne la laisse pas sèche. La glycérine est un agent hydratant, solvant et lubrifiant.

Le savon n’est pourtant pas une simple mayonnaise !!!
Je me dois ici de briser l’élan enthousiaste des apprentis savonniers dans l’œuf de la mayonnaise : Ne vous précipitez pas dans votre cuisine un bidon d’huile d’olive et un flacon de déboucheur sous le bras avec l’intention d’offrir un magnifique savon artisanal à vos proches.
En effet, la fabrication du savon à froid est un processus chimique potentiellement (très) dangereux. La soude caustique est vraiment très ... caustique; les réactions chimiques sont exothermiques (produisent de la chaleur) et la procédure de fabrication impose le respect de règles de sécurité (très) strictes.
On peut utiliser donc une savonnette en toute sécurité et en étant tout nu, alors que fabriquer ladite savonnette demande des lunettes, des vêtements et des gants de protection, et de la prudence !

Faisons une pause sur ces paroles sages avant de revenir sur des indications plus concrètes dans un prochain épisode.
A très bientôt !

Bruno, Artisan Savonnier

Notre sélection pour vous

Les sacs réutilisables : une alternative écologique indiscutable aux emballages en plastique
Le sac réutilisable est la meilleure alternative écologique aux sacs en plastique à usage unique. Voici pourquoi.