Redécouvrir le savon ! Une merveilleuse aventure que je nous souhaite à tous

Le début d'un voyage vers le simple, le beau, le bon, le sain

Cher(ère) lecteur(trice),

Laissez-moi vous emmener à la redécouverte du savon, de ses bienfaits et de ses secrets, comme je l'ai fait moi-même.

Tout le monde en possède mais que savons-nous du savon sinon qu’il sert à « nettoyer », éventuellement à faire de belles bulles éphémères ?
Il y a deux ans à peine, je savais que le savon se vendait partout, qu’il servait à la toilette, à la lessive et au nettoyage. Qu’il en existait sous forme liquide, solide, paillettes, copeaux, ... Avec ou sans parfum ... avec ou sans additif. En vente, en grande surface, boutique, droguerie et pharmacie. Et parfois sur certains marchés.
Et aussi à tous les prix, du plus économique au plus ... inabordable !
En fait, pour plagier Jean Gabin et son  « Je sais que je ne sais rien », moi, « je ne savais pas que je ne savais rien ».

Au hasard d'un séjour dans un gîte, une découverte surprenante!

Au cours d’un voyage en France, nous avons fait halte dans une maison d’hôte située dans le parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Une superbe et magnifique bâtisse en forme de fer à cheval. Une ancienne ferme dont la grange avait été transformée en salle pour le petit déjeuner, décorée d’anciens outils et machines agricoles. La deuxième partie, regroupant les chambres et la salle à manger était arrangée avec un goût exquis. Et dans la troisième partie, aménagée sans doute dans une ancienne étable ou bergerie ... un atelier et commerce de savons artisanaux et un barber shop ! Impossible d’ignorer la présence de ce commerce tant les parfums qui s’en échappaient étaient intenses, variés et surprenants. En entrant dans le magasin, j’ai été ébloui et stupéfait par tout ce qu’il offrait ( façon de parler !!! ).
Il y avait du savon partout, du sol au plafond, en barres de plusieurs kilos, briques, savonnettes, savon de courtoisie, petits cubes, gros blocs, sachets de copeaux, morceaux difformes, ... et coffrets luxueux à offrir.
Et une odeur forte, indéfinissable et pénétrante, en plus des innombrables fragrances et à laquelle nous ne sommes plus habitués : celle du vrai savon ! Car en effet, le savon vendu chez Martin de Candre est fabriqué sur place, « artisanalement ».
Une véritable caverne d’Ali Baba ! Les quarante voleurs, presque toutes des clientes, venaient chercher (et trouver !) leur bonheur parmi les centaines de produits proposés à leurs sens.
Du savon sous toutes les formes possibles et imaginables !!! ... oui, mais surtout du vrai savon, pas du ... détergent !
Ce jour là j’ai commencé à m’intéresser à ce produit d’apparence commune et pourtant si extraordinaire.

Mais qu’est ce donc que ce produit que nous utilisons tout au long de notre vie et dont nous ignorons presque tout ? Quelle différence existe-t-il entre un vrai savon de toilette et le ... détergent industriel vendu pour du savon ?
Je vous propose de vous raconter mes découvertes dans les prochains chapitres, de la saponification à froid, de la chimie qui transforme des huiles en savon sous l’effet d’une solution caustique, de la méthode de calcul indispensable et très précise à utiliser, des sept caractéristiques qui définissent un savon, des propriétés étonnantes de certaines huiles pour la cosmétique, la santé humaine et animale, des différents types de « surgraissage », des additifs que sont les argiles, le miel, la cire d’abeille, le sucre, le sel, ... des fragrances par les huiles essentielles, les macérations, les inclusions florales, les épices, les herbes, de l’utilisation des laits,  ... etc, etc, ...etc !!!
Je vous l’avais bien dit, il s’agit d’un produit extraordinaire !

Le savon c’est tout simplement ...

Le savon c’est comme la couture : il y a le prêt à porter et la haute couture; comme en cuisine : le plat du jour et le repas gastronomique et festif; comme l’écriture : la liste des courses et la lettre d’Amour; comme ... oui, bon,  vous avez compris.
Mais il y a aussi le « bon produit » et sa vague « copie dénaturée ». Et disons-le, une copie potentiellement dangereuse pour la santé de l’utilisateur. Car les additifs en tous genres, les conservateurs, les colorants, les parfums de synthèse, les stabilisants aux noms barbares, les ... sont légions et apparaissent dans l’industrie, chaque année toujours plus nombreux et tellement rapidement que les organismes chargés d’en mesurer la dangerosité ne peuvent en examiner qu’un très faible pourcentage. C’est dramatiquement vrai ! Et c’est complètement irresponsable !!! Vous verrez plus loin.
Pour l’heure, faisons table rase de tout et partons d’une bonne base, bien claire, bien précise et, ma foi toute, simple : Qu’est ce que le savon ? Comment l’obtient-on ? Quels sont les ingrédients vraiment indispensables à sa fabrication ?

A très bientôt pour la suite...

Bruno, Artisan Savonnier

Notre sélection pour vous

Les secrets de l’industrie du textile
Tout ce que vous devez savoir sur cette industrie et ses dérives