Une vie sobre et cohérente en adoptant un mode de vie "zéro déchet"

Le zéro déchet, je m'informe et je saute le pas...

Depuis quelques années, on entend beaucoup parler du zéro déchet : des magasins en vrac, du shampoing solide, des bocaux en verre, …  Mais on ne sait pas toujours par où commencer ou pourquoi certaines personnes s’engagent sur cette voie. C’est pour ces raisons qu’on avait envie de revenir aux bases et de vous expliquer en quoi consiste le zéro déchet !  

Cet article est le premier d’une (longue) série d’articles qui vous guideront pas à pas vers cette nouvelle démarche pour lutter ensemble contre la pollution. En fonction de chaque pièce de la maison et de ce qui s’y trouve, mais également au fil des événements festifs qui rythment (normalement) une année, nous vous proposerons de découvrir des alternatives durables pour améliorer et simplifier votre quotidien !

Qu'est-ce que le zéro déchet ?

Le zéro déchet est un mode de vie qui encourage à réduire notre quantité de déchet et à essayer de changer notre manière de consommer pour moins gaspiller.

Pourquoi adopter une démarche zéro déchet ?

Les déchets que nous générons sont une des sources principales de pollution de diverses natures :

- Pollution de l’air avec l’incinération des déchets, les décharges à l’air libre (émettent du méthane) 

- Pollution de l’eau qui provient principalement des déchets industriels mais pas seulement ! Les décharges de nos déchets ménagers sont aussi en cause. Lorsqu’il pleut, une  partie des déchets peuvent se mélanger avec l’eau. 

- Pollution du sol qui provient des décharges.

Les déchets ont un impact sur notre santé et sur celle de notre environnement : pollution des sources d’eau, poissons qui ingèrent des composés toxiques, ceux-ci arrivant finalement dans nos assiettes, changement climatique, pollution atmosphérique… toutes des raisons qui nous poussent à adopter un mode de vie plus durable et dans notre cas, un mode de vie zéro déchet.

Odoo • Texte et Image

De plus, le zéro déchet permet de se simplifier la vie et de faire des économies ! Les alternatives durables et naturelles sont souvent moins chères et on en a besoin de moins (exemple typique : le shampoing solide). On ne sacrifie rien à notre confort et on se rend compte de l’essentiel dont on a besoin. On vit mieux dans tous les sens du terme.

Le principe du zéro déchet

Le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas!

La première chose à savoir et à bien garder en tête est que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ! En effet, on prône souvent le recyclage pour les bouteilles en plastique par exemple, mais quoi de mieux que de recycler sa bouteille d’eau qu’on emmène au boulot ? Prendre une gourde en inox par exemple et donc ne pas produire de bouteille en plastique. D’autant plus que le recyclage n’est pas LA solution pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique ! Vous ne le savez peut-être pas, mais la Belgique exporte certains de ses déchets vers la Chine ou, plus récemment, vers la Turquie. Selon un rapport de Greenpeace d’avril 2019, la Belgique serait même dans le top 5 des pays qui exportent le plus de déchets plastiques dans le monde1. Croire que le système de recyclage est efficace et se suffit à lui-même est impossible.

Pour adopter un mode de vie zéro déchet, il ne s’agit certainement pas de lire et d’étudier des dizaines de manuels de 500 pages ! Dans cette démarche, c’est surtout un état d’esprit qu’il faut adopter. Béa Johnson, française expatriée aux Etats-Unis et pionnière du mouvement « Zero waste » grâce à son blog a imaginé « le principe des 5R ».

Le nom de ce principe est surtout un moyen mnémotechnique : il s’agit de retenir 5 mots qui commencent par la lettre R. Ces 5 mots nous accompagnerons tout au long de notre démarche zéro déchet : refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter (rot en Anglais). On peut même ajouter un 6ème R : réparer !

Il faut tout d'abord noter que l’ordre de ces 6R a son importance pour avoir une efficacité globale maximale. Il est plus simple de refuser le futile que de recycler des choses inutiles que l’on n’a pas refusées.

Expliquons ces 6 R plus en détail :  

Refuser : la première étape pour adopter un mode de vie zéro déchet est de refuser ce dont vous n’avez pas besoin : non à la publicité dans votre boite aux lettres, non aux sacs en plastique, non aux cadeaux gratuits (tels que les échantillons, les petits shampoings dans les hôtels, etc.) Dans notre société de consommation, accepter ce genre de choses gratuites crée plus de demande et donc plus de pollution inutile. On pense souvent que cela nous rendra plus « heureux » d’accepter ces objets et on oublie souvent qu’ils finiront de toute façon à la poubelle. Et la satisfaction qu’ils nous procurent est souvent d’une durée tellement infime comparé au temps qu’ils mettront à se désintégrer dans la nature. 

Réduire : réduire vos achats à ce dont vous avez besoin. Vous avez vu un pull jaune trop mignon ? Posez-vous la question : est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Essayez de privilégier la qualité plutôt que la quantité : un produit sain, durable vous fera certainement plus plaisir. N’hésitez pas à donner/vendre ce que vous n’utilisez pas pour donner une nouvelle vie à vos objets ou vêtements. Par exemple, vous pouvez aussi réduire la quantité de produits ménagers dans votre maison (saviez-vous que pour faire l’ensemble de votre ménage, seuls trois produits naturels, le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc et le savon noir suffisent ?).  

Réutiliser : il ne faut pas confondre réutiliser et recycler. Lors du recyclage, le produit est transformé en un autre produit. A l’inverse, réutiliser un produit, c’est l’utiliser plusieurs fois sans modifier sa forme. Par exemple, si vous avez acheté de la mayonnaise en bocal, pensez à laver le bocal et à le réutiliser, pour éventuellement y conserver vos graines achetées en vrac. 

Recycler : il est important de pouvoir recycler pour que les objets aient une deuxième vie mais comme dit plus haut, le recyclage n’est pas efficace à 100%. C’est pourquoi cette étape est l’avant-dernière.  Il faut donc essayer d’éliminer les produits jetables de notre quotidien, avant même de penser au recyclage. 

Composter : la grande majorité des déchets organiques sont des déchets que l’on peut composter et qui peuvent être réutilisés comme terreau pour vos fleurs. Donc si vous avez un jardin, n’hésitez pas à vous lancer ! Si vous n’en n’avez pas, il existe des solutions, comme des composteurs de cuisine ou des composts de quartier. N’hésitez pas à vous renseigner à ce propos. Il est aussi possible, si l’on n'a pas de compost, de mettre les déchets verts dans des sacs biodégradables pour revaloriser dans des centres de méthanisation. 

Réparer : pour prolonger la vie de vos objets, les réparer permet de réduire ses déchets. C’est d’ailleurs une pratique un peu oubliée depuis plusieurs décennies. Il faut donc (ré)apprendre à recoudre un trou dans un pantalon ou à réparer son pneu de vélo. Depuis quelques temps, des “repair cafés” voient le jour dans les villes et les villages et permettent aux habitants de faire réparer gratuitement leurs objets en apprenant à le faire eux-mêmes.

Après avoir mis ces étapes en place, vous verrez les bénéfices du zéro déchet :

- au niveau de votre portefeuille : vous ferez des économies car vous consommerez moins mais mieux.

- au niveau de votre emploi du temps : moins d’achats, moins de courses, moins d’objets à ranger, plus de temps pour vous et pour les autres!

 - votre corps vous remerciera : vous éviterez les produits industriels et par conséquent les ingrédients indésirables que ceux-ci contiennent, tels que les perturbateurs endocriniens, les dérivés du pétrole, les sels d’aluminium, etc.

l’environnement vous remerciera : tous les déchets que vous éviterez sont quelques-uns de plus qui ne se retrouveront pas dans la nature par la suite !

Pour terminer...

Nous espérons que cet article vous aura plu et qu’il vous donnera la motivation pour commencer à introduire le zéro déchet dans votre quotidien !  

Gardez en tête que le mode de vie zéro déchet ne s’adopte pas du jour au lendemain, que c’est une série d’habitudes à prendre pour changer votre quotidien vers quelque chose de meilleur pour vous et pour la planète. N’hésitez donc pas à y aller à votre rythme, et pourquoi pas à vous fixer des objectifs et des défis facilement réalisables tels que, par exemple, de remplacer chaque semaine un produit par une alternative zéro déchet ou encore de changer vos habitudes en commençant par la salle de bain, puis la cuisine, puis la buanderie, etc.  

N’hésitez pas à aller lire nos autres blogs qui vous informent sur des alternatives écologiques et durables aux objets du quotidien : détergent lave-vaisselle à faire vous-même, culottes de règles et cup menstruelles, gel à raser protecteur et naturel, perles en céramiques pour purifier l’eau, et bien d’autres encore !  

A bientôt, pour de nouvelles aventures zéro déchet !

Titi le Wapiti & Alizée  

Odoo • Texte et Image
Votre cuisine en mode zéro déchet : astuces, recettes et tutos
Une foule d'idées pour convertir petit à petit votre cuisine en mode zéro déchet